La nuit est synonyme de repos et de sommeil surtout. On attend que le marchand de sable passe pour finalement tomber dans les bras de Morphée, jusqu’au petit matin. Mais parfois nos nuits ne sont pas si tranquilles : entre ronflements et congestions nasales, s’ajoute à la liste la bave ! En effet, on peut retrouver au réveil une tache humide sur notre taie d’oreiller, qui montre qu’on a bavé durant notre sommeil. On vous en dit plus dans cet article.
Sommaire
1. Que se passe-t-il durant notre sommeil ?
2. Qu’est-ce qui favorise l’écoulement de la salive ?
Baver durant son sommeil n’a rien d’alarmant. Il peut être source de gêne, surtout si on partage notre lit avec une autre personne, mais c’est pour autant un phénomène naturel. Il montre même que notre sommeil a été profond et donc reposant.

Que se passe-t-il durant notre sommeil ?
Chaque cycle de sommeil comporte 3 phases principales : le sommeil lent léger, le sommeil lent profond et le sommeil paradoxal. Durant cette dernière phase, notre corps se détend complètement et certaines fonctions cérébrales se déconnectent, dont la fonction de déglutition. La salive s’accumule donc dans notre bouche et c’est ce qui entraîne par la suite sa fuite, car la bouche ne peut contenir beaucoup de salive durant la nuit.

Pour Continuer PASSER A LA PAGE SUIVANTE
Lire la suite en page suivante